La méditation, ou apaisement du mental pour trouver l’unité du corps et de l’esprit. Elle permet de nous reconnecter avec le fondement de l’Être, notre vraie nature, notre essence, l’essentiel.

Une fois que nous avons réussi à transcender notre égo et que nous avons cessé de nous y identifier en laissant passer les cortèges des pensées, les images et les vagabondages du mental, notre conscience s’élargit.
On peut ressentir ensuite cette “Présence“ par le fait d’être simplement là, dans la plus grande détente et disponibilité.

Pour ma part la méditation inclut tout. C’est savoir être présent le plus entièrement dans le monde et son infinitude, au lieu d’être dans son petit monde limité qui nous sépare et nous divise.
Nous devenons alors bienveillant avec tous les aspects de nous-même et des autres.

“Le bonheur est né de l’altruisme et le malheur de l’égoïsme …
Laisse grandir en toi un amour sans bornes de toutes les créatures …
Si ta compassion n’inclut pas ta propre personne, il lui manque quelque chose.“
Bouddha

Indépendamment des circonstances, la méditation nous apprend à être libre dans l’acceptation et en paix dans l’instant présent.
C’est une pratique ancestrale noble et bienfaisante pour notre savoir vivre et notre savoir être, un chemin intérieur personnel et continuel.

Dans ce monde où la qualité de l’humain se mesure à sa vitesse, à ses performances et à son compte en banque, la méditation est un moyen de ralentir en s’accordant un temps précieux pour mieux se connaître et faire éclore son humanité vertueuse.

Contrairement à l’état d’esprit général sous l’influence d’une société consumériste malsaine basée sur l’avoir plutôt que sur l’être, la méditation n’est pas quelque chose que l’on se procure à l’extérieur de soi comme une nouvelle possession, un nouveau petit joujou à acheter.

“Celui qui est maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde.“
“De la méditation nait la sagesse“
Bouddha

La méditation est un moyen de nous conduire à notre maitre intérieur, de le faire grandir et de nous laisser guider par lui. C’est aussi l’école de la patiente et du lâcher prise sur des objectifs et des résultats.

À travers le temps et les cultures, elle s’est pratiquée sous de multiples formes.
Aujourd’hui, dans ce monde troublé et corrompu, je la considère nécessaire pour retrouver son axe, sa ligne de conduite et ses valeurs humaines.

J’ai commencé la méditation à 20 ans en fixant mon attention sur la flamme d’une bougie dans le noir, ou assis en tailleur face à la mer, puis j’ai découvert et expérimenté bien d’autres façons de méditer, dont le zazen que j’apprécie par sa simplicité et sa sobriété. À ce jour j’ai trouvé mon style, et dans ma pratique, je reste humble, vigilant, ouvert, réceptif, et ludique comme un enfant.
Je peux guider et de transmettre des techniques en individuel ou en groupe.

Les neurosciences prouvent que la méditation modifie en profondeur la structure et le fonctionnement du cerveau.
Pratiquée régulièrement, elle améliore la fonction cardiaque, permet de lutter contre l’Alzheimer, agit contre l’anxiété et les états dépressifs, etc.

Il en résulte qu’elle nous libère et nous ouvre à la créativité pour être plus enclin au bonheur et aller vers sa réalisation …